La Belle et la Bête ne font plus qu'une ?

Après Tamara, nous avons beaucoup de peine à vous relater l’histoire de Belle.


Belle est une très gentille chienne croisé berger allemand de 7 ans qui vivait avec un papy. Le dit papy s’est retrouvé en maison de retraite et a confié, confiant, sa chienne à son neveu.


C’est ainsi que commencent les deux années de cauchemar de cette pauvre bête : mise à l’attache, muselée avec une corde et affamée ; elle n’était tolérée que parce que le papy était toujours en vie et pouvait fournir une rente à ses tortionnaires… une cosette façon canine en quelque sorte.


Le papy est décédé récemment et la famille héritière de la bête a eu l’intelligence de vouloir s’en débarrasser en la déposant au refuge.


Toute l’équipe du refuge va bien sûr lui prodiguer les soins nécessaires à son rétablissement qui sera long vu son état.


Les mots ‘scrupule’ et ‘remord’ sont ils obsolètes ?

****DERNIERES NOUVELLES****

DU NOUVEAU DANS L'AFFAIRE TAMARA

 

La Cour a reconnu qu’il ne suffisait pas de donner une "vulgaire" amende au bourreau de Tamara; elle a donc requalifié les faits : ‘ACTES DE CRUAUTES ET SEVICES GRAVES’.


La Cour a également reconnu et condamné le responsable de tels actes. Nous sommes donc rassurés par ce rebondissement plein de bon sens et nous ne manquerons pas de vous faire part de la suite des évènements.

 

Repose en paix belle Tamara et merci à vous tous qui nous avez témoigné tant de soutien. L’émotion était très vive et les réactions parfois bouleversantes.

Dernières nouvelles de l'affaire Tamara
dernieres nouvelles.pdf
Document Adobe Acrobat 247.8 KB

Amende avec sursis pour un chien tué

 

Plusieurs membres de la SPA ont occupé la salle d’audience du tribunal d’instance de Sarrebourg, hier. L’association a porté plainte pour acte de cruauté et sévices graves envers les animaux contre le propriétaire d’un chien retrouvé noyé en avril, dans un étang piscicole à Nitting. La tête du rottweiler croisé berger allemand était couverte d’un sac-poubelle, ses pattes entravées par une sangle reliée à son cou, la gueule muselée par un épais ruban adhésif. Son propriétaire a reconnu les faits devant les gendarmes. Ses difficultés financières ne lui auraient plus permis d’entretenir l’animal, nommé Tamara. Il aurait alors attiré le chien dans ses bras pour le caresser avant d’entamer la mise à mort. L’homme, un habitant de Nitting, ne s’est pas présenté à l’audience hier. La SPA a réclamé le renvoi de cette sordide affaire devant le tribunal correctionnel de Metz. Mais, selon le procureur de la République, les charges retenues contre le prévenu constituent une infraction de 5 e classe et non un délit. Elles relèvent donc du tribunal d’instance. «  Il ne ressort de ce dossier aucune volonté de faire souffrir l’animal », explique le procureur.

Le tribunal a condamné le propriétaire du rottweiler à 400 € d’amende avec sursis. Indignés par le jugement, les membres de la SPA promettent de faire appel. «  Avec un excès de vitesse, la peine aurait été plus lourde », relève Céline, scandalisée. «  Notre mission est de prévenir des actes de cruauté, d’éduquer, peste le directeur de la SPA locale. Nous voulons interdire à cet individu la détention d’un animal à titre définitif. » Cette histoire passionne. Une pétition «  pour que le tueur de chien soit jugé sévèrement » circule sur internet. Elle a rassemblé plus de 18 000 signatures.

Publié le 19/06/2010

POUR TAMARA !!!!

Je suis écœuré par la nouvelle que je viens d’apprendre.

J’en suis encore sous le choc.

Ma Chienne a été atrocement tuée par la personne à qui je l’avais confié.

Comment un homme aux apparences de « monsieur tout le monde » peut-il être capable d’une telle atrocité ?

TAM comme tout le monde l’appelait était une chienne qui ne demandait que de l’amour et des câlins. Elle ne méritait pas de mourir dans de telle souffrance.

Je pensais qu’elle serait mieux chez lui avec une maison, un jardin, que chez moi, dans un appartement et avec moins de temps pour m’en occuper suite à la naissance de mon enfant.

J’aimais cette chienne, je ne voulais qu’une seule chose, qu’elle soit bien et qu’on s’occupe d’elle.

Au lieu de cela, elle a vécu l’enfer.

Je m’en veux énormément d’avoir confié ma chienne à ce meurtrier (il n’y a pas d’autre mot pour le décrire)

Si j’avais su… si j’avais pu la garder…

J’ai découvert en même temps, que son bourreau avait été condamné à une amende de 5ème catégorie avec sursis.

QUELLE HONTE!

Es-ce cela que vaut le meurtre d’un animal ?

Du sursis ?

L’article paru dans le républicain lorrain me laisse sans voix. Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon écœurement. Apres lecture de ce journal, une image ne me quitte pas… ma chienne attachée, muselée, avec un sac poubelle sur la tête, prête à être jeté dans l’étang…

QUELLE HORREUR ! C’EST MONSTRUEUX  CE QU’IL LUI A FAIT!

Ce n’est pas une infraction de 5ème catégorie mais un crime. Il a froidement exécuté ma chienne.

Ma pauvre TAMARA, Comment a-t-il pu te faire cela ?

Il faut avoir une pierre à la place du cœur pour infliger pareille souffrance à un animal.

Je tiens à remercier les personnes, la SPA DE SARREBOURG notamment, qui ont menés le combat pour que son assassin soit sévèrement puni, je vous remercie infiniment. Les personnes aussi qui ont signé la pétition, et qui ont exprimé leurs sentiments via Internet. Vos messages m’ont touché. A toutes les personnes qui se sont battus pour elle ou qui ont été ému devant ce drame.

Le combat n’est pas fini. La SPA a fait appel du jugement.

Je n’ai appris ce drame qu’hier, et je n'arrive pas à m’en remettre.

Elle restera à jamais dans ma mémoire comme une chienne extrêmement affectueuse et un peu fofolle.

Je voulais aussi montrer ce qu’elle était avant que cette cruauté ne lui arrive.

 

Toutes mes pensées sont pour TAMARA

AURELIE



Ce n'est ni un exemple à suivre ni une solution...

Elle s'appelait TAMARA et avait juste 5 ans. Son propriétaire, un habitant de Nitting, a cru bon de s’en débarrasser de la pire des manières : muselée, ligotée et jetée dans l’étang de Bareville. La pauvre bête a été victime d’un acte de cruauté pour lequel la SPA de Sarrebourg a déposé une plainte auprès du Tribunal de Sarrebourg. Grâce a la mobilisation de la gendarmerie, l’auteur de ces actes a pu être identifié et devra répondre de ce crime barbare dans le courant du mois de juin.

La SPA de Sarrebourg espère que la personne incriminée se verra frappée -certains de nos lecteurs préféreraient au sens propre mais il est hors de question que nous nous abaissions à de telles pensées- d’une interdiction totale de posséder un animal domestique.

Nous vous tiendrons bien sûr au courant.

Selon les dires du propriétaire, ces chiens n’avaient comme problème que des puces ....

Le 10 septembre 2009 à Avricourt, Patrick Brauer est intervenu dans une sordide histoire de mauvais traitements:

« Après avoir creusé de mes mains un terrain fraîchement retourné, l'horreur se fit jour!!! Trois pauvres chiens apparurent au fur et à mesure : un bouledogue, un ratier ainsi qu'un chiot de 4 mois criblés de balles. J'ai aussitôt déposé plainte pour mauvais traitements et sévices graves à animal. Le propriétaire de ces gentils toutous affirmait que le " gros " ne voulait pas mourir et qu'il a fallu 4 balles pour l'éliminer.. »

Sauvetage réussi : l'affaire Kaya